Voici un petit appercu du film CORNO de Guy Édouin (2013)

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

 

Pour voir toutes les pièces de l'exposition CORNO qui a eu lieu au mois d'août 2014.

Cliquez sur ce lien

 

"Croyez en vous-mêmes. Écoutez votre voix intérieure. Suivez votre rêve.” Corno

Armée de son diplôme des Beaux-Arts de l'Université du Québec à Montréal, Corno prit la décision de faire carrière de peintre. Peu après, elle eut sa première représentation à la Galerie Clarence Gagnon à Montréal.

Vers la fin des années 80, elle était devenue la chérie des collectionneurs montréalais et comptait parmi les artistes québécois les plus recherchés. Sa réputation s'étendit au reste du Canada et elle eut des expositions à Toronto, Ottawa, Calgary et Vancouver. Ses oeuvres furent présentées au Pavillon du Québec à l'Expo 86 à Vancouver, ce qui contribua largement à son essor. À cette époque, elle était représentée par la Galerie Yves Laroche et comptait de plus en plus parmi les artistes les plus respectés au pays.

Fort de ces succès, Corno se tourna vers les États-Unis où elle fit son entrée en scène au Morgan Gallery à Boston et à l'Université de San Diego. Mais la ville de New York l'interpellait et elle y déménagea en 1992. Elle participa d’abord à des expositions de groupes et à bon nombre d'événements artistiques. Suivant dans les pas de Georgia O'Keefe et Salvador Dali, elle exposa chez Steuben Glass Gallery sur Madison Avenue à New York. Tout indiquait que le meilleur était à venir!

Le nouveau millénnaire amena Corno à la Galerie Opéra à Soho qui commença à la représenter avec enthousiasme. En quelques années seulement, elle devint la plus recherchée de leurs artistes contemporains. Ses oeuvres figurent en permanence à New York, Londres, Paris, Venise, Monaco, Hong Kong, Singapour, Séoul et Dubai.

Le succès international de Corno est phénoménal. Ses dichotomies fougueuses, son style nouvel expressionisme mariant des détails figuratifs minutieux ont une résonance contemporaine audacieuse. Son colori tout de brillo allié à ses textures intenses et ses coups de pinceaux généreux font tout pour chatouiller l'oeil.

L’année 2009 est déjà complètement chargée. Avec une demande sans cesse croissante pour ses œuvres, Corno aura eu une importante exposition solo à Opéra Gallery Singapore au mois de mars, suivie de sa première exposition solo à Opéra Gallery Dubaï en avril. Un événement marquant de cette année est le fait d’avoir été choisie par le Festival International de Jazz de Montréal comme Artiste invitée alors que le Festival de Jazz célèbre son 30e anniversaire, ce qui coïncide avec le 30e anniversaire de la carrière artistique de Corno. Le Festival de Jazz a commandé une œuvre qui a été dévoilée à la mi-juin au lancement de la nouvelle Galerie du Festival. La Galerie AKA a eu son Vernissage du printemps en tandem avec cet événement prestigieux et en aura un important à l’automne. Durant l’été, la Galerie Thompson Landry à Toronto célèbre elle aussi un anniversaire en mettant les œuvres de Corno en vedette. Une autre importante exposition est prévue cet automne à la Galerie Opéra Londres.

Ces expositions suivent une remarquable série en 2008. Elle exposa d’abord à la Galerie Opéra Hong Kong avec un succès sans précédent. Puis, ce fut au tour de Paris de l'accueillir avec Corno et Moz suivi de près par une exposition de groupe MADE IN NY où ses œuvres furent juxtaposées à celles des maîtres américains qui l’ont influencé dont Warhol, en particulier. Puis, la Galerie AKA à Montréal déroula le tapis rouge, et ensuite on la fêta de nouveau avec Roc-Roussey & Corno, une autre importante exposition à la Galerie Opéra New York.

Cette montée internationale s'est faite par étapes. En 2007, Corno fut l'Invitée d'honneur au Fido Spot à Toronto où ses oeuvres furent projetées sur le plus grand écran numérique plein-air au Canada. Avant dela, son travail fut le point de mire de Luminato, le Festival des Arts et de la Créativité de Toronto en plus d'être exposé à la Galerie Thompson Landry.

En 2006, ce fut l'ouverture de la Galerie AKA à Montréal qui représente exclusivement les oeuvres de Corno. Un événement qui ne passa pas inaperçu dans les médias de Montréal qui lui accordèrent la manchette aux nouvelles! Au début de l’année, Corno fut l'artiste invitée du Cirque du Soleil pour leur Première de Alegria au prestigieux Royal Albert Hall à Londres. De plus, ses oeuvres figuraient au salon VIP ainsi qu'au somptueux Roof Gardens aménagé de façon spectaculaire pour l'occasion, ainsi qu’à la Galerie Opéra Londres. Deux autres expositions à signaler : Left Coast Gallery à Los Angèles et la Galerie Opéra Hong Kong où elle fit des ravages.

Des temps forts à noter en 2005 : une interview par le réalisateur Bernar Hébert, récipiendaire d'un prix Emmy pour son film L'Art du Nu qui fut lancé au Festival International des Films sur l'Art, puis diffusé sur les réseaux Bravo!, ART-TV, France 5 et Radio-Canada. Avant cela, lors de l’événement Massive Media Techno-Graffiti dans le quartier huppé de Columbus Circle et à Union Square à New York, l'art de Corno fut projeté au grand bonheur des new-yorkais et des touristes sur des façades entières d'édifices grâce à des technologies de fine pointe. En début d’année, Corno fut l'artiste invitée du Train New York Paris, un événement international de mode qui attire designers, conservateurs de musées, diplomates et célébrités, où elle créa une murale spectaculaire de 14 mètres.

La liste internationale des musées, des corporations et des collections publiques et privées ne cesse de grandir sur plusieurs continents. En 2009, Corno eut l’honneur d’être nommée par MORE MAGAZINE parmi les 40 Femmes au-dessus de 40 ans les plus remarquables du Canada. Puis c’était au tour de Châtelaine de l’inclure dans le Club des 100 - 100 femmes qui marquent le Québec. À force de travail et de persévérance, Corno est dans une situation enviable. C’est pourquoi elle encourage les jeunes artistes à faire comme elle, à suivre leur rêve parce qu’il arrive que les rêves se réalisent parfois...